Le mot du jour

Qui suis-je?


LA VOIX DE L'ÉCHO

POUR LE PLAISIR DE TOUS: AUTEURS, LECTEURS, AUDITEURS...

vendredi 28 février 2014

Eve Zibelyne - Le beau bar



Mise en voix par Zibelyne elle-même










Le beau bar

Le beau bar tabac fleure bon
La bière et la biture. Accoudée
Au comptoir je bois et je vois,
Je suis, donc.
Le baryton déclame sur les barbus.
Barbouzards à la barbe noire.
Ces barbares barbophiles barbants
N’ont cure de ton bar à bobards !
Car le barbu au bar ne boit point.
Bar de ville ou bar de campagne,
Les barbants rasent les murs, mais point
Ne pénètrent dans l’antre de l’outre
À vin, interdite. Le bar biture, hic !
Le baryton déclame autour du comptoir,
Barrabas fendant l’air du tranchant
De son boc, le barbituré baragouine
Et fredonne, barde triste, la complainte
Barytone du Bar Riton.
De Barracas à Barcelone, de barcasse
En bardafouac, les clients de bar soliloquent,
Loufoques, sympathiques loques sur le dos
Des clientes en cloque.

Regardez-moi ces nibards !
Habillées de barbe à papa,
Les barbouillées tiennent la barre, soudées
Au comptoir. De Barbizon à Bar-le-Duc,
Les bartavelles barbotent le nez dans le boc
Sans s’embarguiner d’inutile baragouin,
Embarquées, furibardes à huer le Barsac
Sur l’écran bariolé de Bartélémio (au vin).
Les baroudeuses de comptoir éraillées
Barriquent et barrissent d’aise au bar
Des barjots. Riez et dansez ! Du Bar Riton
Au Jean Bar, les jobards sont ceux du dehors.

Là, dans le Cocoon-Bar
On boit, on vit, on parle.

Dehors ? Dehors rugit le silence.

Là, dans le Village-Bar
On se voit, on pleure, on chante.

Dehors ? Dehors glace l’absence.


Texte protégé 
Zibelyne le 8 avril 2012

Aucun commentaire:

Publier un commentaire